AccueilBon à savoirEuropéennes 2019Bibliographie

Bibliographie

La communication politique des Européennes de 2014 : pour ou contre l’Europe ? Philippe J. Maarek, 2016

Résumé: Du fait d’une faible participation de l’électorat et du peu d’importance qu’on leur accorde, les élections au Parlement européen sont souvent qualifiées d’élections de « second ordre ». Mais en 2014, les succès à cette élection des partis antigouvernementaux, dont les résultats restaient en général sans lendemain, marquent cette fois une tendance politique durable, caractérisée par une violence inhabituelle envers l’Union Européenne et des idées nationalistes souvent empreintes de populisme.

La fracture politique de l’Europe. Crise de légitimité et déficit politique, Thierry Chopin, 2015 

Résumé: L’Union européenne traverse une grave crise de légitimité : 1/3 des Européens seulement déclare faire confiance aux institutions de l’UE, soit le plus bas niveau jamais atteint. Une majorité croissante de citoyens considèrent que leur voix n’est pas assez entendue. Pour mesurer l’origine et la portée de cette fracture structurelle, cet ouvrage présente l’originalité de combiner deux approches trop souvent dissociées : d’une part, en centrant l’analyse sur un registre théorique et normatif à partir du concept de légitimité renouvelant par là même la thèse du fameux « déficit démocratique » qui ne permet pas en réalité de cerner avec précision ce qui est en jeu dans cette fracture politique et démocratique : la crise de la légitimité libérale ainsi que la nature « impolitique » de la démocratie européenne ; d’autre part, en mettant l’accent sur une analyse sociologique qui repose, fait plus rare, sur une pratique et une expérience concrètes des « Affaires européennes ».

L’autre originalité de cet ouvrage est que, à rebours d’une tendance dominante dans la science politique contemporaine, il développe une théorie prescriptive de la politisation de l’Union européenne proposant des changements concrets pour réduire cette fracture politique et répondre à la crise de légitimité qui affecte l’Union européenne.

Abstentionnisme, euroscepticisme et anti-européisme dans les élections européennes de 1979 à nos jours, Martial Libera, Sylvain Schirmann et Birte Wassenberg, 2016

Résumé: Les élections au Parlement européen traduisent un véritable paradoxe. Organisées au suffrage universel direct depuis 1979, ces consultations constituent a priori un « acte démocratique par définition. Elles devraient rapprocher l’Europe des citoyens et renforcer leur sentiment d’appartenance à l’Union européenne » (Marie-Thérèse Bitsch). Pourtant, il n’en est rien. Loin de consolider la construction européenne et de combler le déficit démocratique, les scrutins européens traduisent au mieux, par les taux d’abstention record qu’ils atteignent, l’indifférence des citoyens pour les questions européennes. Depuis quelques temps, ils jouent même un rôle de puissant catalyseur aux opposants à l’Europe. Les voix des eurosceptiques et des anti-européens s’y font en effet entendre avec force. Comment expliquer un tel dévoiement ? Pourquoi les citoyens européens se sont-ils tant éloignés de l’Europe ? Qui sont les « opposants » à l’Union européenne ? Quels sont leurs credo ? Qui sont leurs électeurs ? Voilà, parmi d’autres, les questions auxquelles cet ouvrage apporte des réponses claires.