Classements

Une sélection par thème des classements les plus pertinents pour évaluer l’attractivité des villes françaises.

Vous trouverez ci-dessous des classements dans plusieurs domaines. Certains présentent une méthodologie sérieuse et claire. Ils sont du reste reconnus et reconduits d’une année sur l’autre. D’autres ont le mérite d’exister mais doivent, en revanche, être utilisés avec beaucoup de précautions.

Population

Démographie

Revenus

Délinquance

Entreprises

Au niveau français

Au niveau international

Formation

Au niveau français

Au niveau international

Immobilier

Les classements les plus sérieux

Les autres classements

Tourisme

Tourisme affaires

Tourisme de loisirs

Services publics

Qualité de vie

A l’exception du classement Mercer, la plupart des classements reposent sur des critères contestables, voire sur une méthodologie sans doute trop vague pour être explicitée. A prendre avec précaution, donc.

La référence

Autres classements au niveau national

Autres classements au niveau régional

Gestion des finances publiques

Sachez distinguer les villes bien gérées de celles qui le sont moins :

Le palmarès est établi selon la moyenne de six critères : la dette, la solvabilité (capacité à rembourser la dette), les dépenses d’équipement (investissements), les charges de personnel, la rigidité structurelle (marges de manœuvre financières une fois toutes les charges payées) et les impôts locaux.

En 2011, une trentaine de collectivités se soumettaient au jugement d’une ou de plusieurs agences de notation pour lever des fonds sur les marchés financiers et auprès des banques.

L’agence a retenu 5 critères :

Rigidité : ce sont les charges courantes rapportées aux recettes réelles de fonctionnement ; De quelles ressources dispose la collectivité après avoir payé ses dépenses de gestion les plus incompressibles ? Quelle est sa marge de manœuvre?

Solvabilité : c’est le stock de la dette rapporté aux recettes de fonctionnement ; Combien de temps mettrait la collectivité à rembourser sa dette en y consacrant toutes ses recettes?

Service de la dette : c’est la charge annuelle de la dette (capital et intérêts) rapportée aux recettes de fonctionnement ; Quel est le poids annuel de la dette?

Réalisations : c’est la mesure de l’écart entre les prévisions budgétaires et les réalisations, tant en fonctionnement qu’en investissement ; La collectivité a-t-elle évalué correctement ses besoins et ses ressources?

Fiscalité : c’est la mesure de l’impact de la fiscalité directe votée par la collectivité. L’évolution des taux ainsi que leur niveau sont pris en compte.