AccueilElections européennes 2014L’enjeu institutionnel de l’élection européenne 2014 : le chef de majorité parlementaire deviendra président de la Commission

L’enjeu institutionnel de l’élection européenne 2014 : le chef de majorité parlementaire deviendra président de la Commission

Paru le 25 juillet 2013 | Publié dans Elections européennes 2014

Une innovation institutionnelle pourrait accroître la participation des électeurs. Avec le traité de Lisbonne, entré en application en décembre 2009, le prochain président de la Commission européenne doit être issu de la nouvelle majorité parlementaire. Ainsi, chaque formation devrait désigner son candidat. Les sociaux-démocrates, les libéraux, les Verts et les conservateurs ont déjà annoncé qu’ils s’engageraient dans cette voie. A droite, le nom de Michel Barnier circule, mais rien n’est joué. Chaque prétendant devra faire campagne dans les Vingt-Sept pays de l’UE et ainsi porter des thématiques identiques dans plusieurs Etats. Les plus optimistes espèrent que ce décloisonnement des débats favorisera la politisation de la campagne et suscitera un peu plus l’intérêt des citoyens. Si le processus fonctionne, la légitimité de la Commission européenne en sortira renforcée, après un accroissement indéniable de son influence dans le champ politique des Etats, y compris budgétaire.

Source : http://www.euractiv.fr/institutions/elections-europeennes-2014-les-grandes-manuvres-ont-commence-19431.html
Copyright © EurActiv.fr