AccueilVilles sur le grillMunicipales 2020 – Bordeaux

Municipales 2020 – Bordeaux

239 157 habitants, préfecture de la Gironde (33).

1. Température du grill pour les élections municipales 2020

Alternance en 2014 -
Alternance en 2008 -
Triangulaire ou quadrangulaire 2e tour en 2014 -
Courte victoire en 2014 -
Froide

Notre analyse

Alain Juppé n’a évidemment rien à craindre à Bordeaux qui le réélit triomphalement au premier tour à chaque élection depuis 1995. Néanmoins, il est important d’avoir conscience que la région de Bordeaux est marquée à gauche et que les élections intermédiaires sont remportées par la gauche.

Election départementale 2015

Les nouveaux cantons comprenant une partie de la ville pour l’élection départementale 2015 :

– Canton Bordeaux-1 : Uniquement une partie de Bordeaux
– Canton Bordeaux-2 : Uniquement une partie de Bordeaux
– Canton Bordeaux-3 : Uniquement une partie de Bordeaux
– Canton Bordeaux-4 : Uniquement une partie de Bordeaux
– Canton Bordeaux-5 : Uniquement une partie de Bordeaux

2. Maire actuel

Alain Juppé (UMP – 68 ans en 2014) a été maire de Bordeaux de 1995 à 2004, et l’est à nouveau depuis 2006. Alain Juppé est élu une première fois en 1995, dès le premier tour du scrutin, alors qu’il est déjà Premier ministre depuis deux mois. Il emporte à nouveau la majorité des suffrages dès le premier tour des municipales de 2001. En 2006, après avoir purgé un peine d’inéligibilité d’un an, une partie du conseil municipal démissionne afin de provoquer de nouvelles élections, qu’il emporte avec plus de 56% des voix dès le premier tour. En 2008, plus de 56 % des voix se portent une fois encore sur la liste qu’il conduit. En 2014, c’est avec presque 61% des voix qu’il remporte à nouveau Bordeaux au premier tour.

3. Alternance depuis 1947

La ville de Bordeaux n’a connu que peu d’alternance depuis 1989 car les mandats de Jacques Chaban-Delmas et d’Alain Juppé ont été très longs (respectivement 48 et 15 ans).

Les maires successifs ont été :

– Jacques Chaban-Delmas (RPR : 1947 – 1995)
– Alain Juppé (RPR puis UMP : 1995 – 2004)
– Hugues Martin (UMP : 2004 – 2006)
– Alain Juppé (UMP : 2006 – en cours)

5. Résultats des dernières élections nationales et locales

Municipales 2014

1er tour

Liste conduite par Voix % inscrits % exprimés
M. Alain JUPPÉ (Droite) 46489 33,12 60,94
M. Vincent FELTESSE (Gauche) 17224 12,27 22,58
M. Yves SIMONE (Divers) 2128 1,51 2,78
M. Vincent MAURIN (Front de Gauche) 3506 2,49 4,59
M. Jacques COLOMBIER (FN) 4626 3,29 6,06
Mme Fanny QUANDALLE (Ext. Gauche) 391 0,27 0,51
M. Philippe POUTOU (Ext. Gauche) 1914 1,36 2,50

Présidentielles 2012

1er tour

Bordeaux Moyenne nationale
François Hollande (PS) 33,05 % 28,63%
Nicolas Sarkozy (UMP) 28,68 % 27,18%
Jean-Luc Mélenchon (FG) 12,16 % 11,11%
François Bayrou (FN) 10,90 % 9,13 %

2ème tour

  Bordeaux Moyenne nationale
François Hollande (PS) 57,18 % 51,62%
Nicolas Sarkozy (UMP) 42,82 % 48,38%

François Hollande l’emporte très largement dans la ville qui avait déjà donné  52, 44 % de ses voix à Ségolène Royale en 2007 alors que Bordeaux est traditionnellement ancrée à droite.

Législatives 2012

La ville élit 2 députées socialistes (Sandrine Doucet et Michèle Delaunay) et 1 député EELV (Noël Mamère).

Cantonales 2011

Nombre de cantons renouvelables : 3

Résultats : 2 élus de gauche et 1 élu de droite

Municipales 2008

1er tour

  Résultats
Alain Juppé (UMP) 56,62 %
Alain Rousset (PS) 34,14  %

5. Sociologie

Catégories professionnelles Population de 15 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle – INSEE

Cadres et professions libérales 14%
Professions intermédiaires 15,7%
Employés 15,7%
Ouvriers 8,2%
Retraités 18,4%
Autres personnes sans activité professionnelle 24,8%

Notre analyse : une population présentant une structure relativement comparable à celle de Lyon

6. Histoire et économie

Bordeaux aujourd’hui

Economie et politique de développement

Leviers de dynamisme économique

  • Emergence de filières fortes

Bien que l’industrie bordelaise ait souffert ces dernières décennies, la ville a su se repositionner dans les technologies de pointe et les nouvelles technologies, notamment l’aéronautique. L’agglomération bordelaise est en effet un pôle majeur dans les secteurs aéronautique, spatial et de défense, second pôle national après Toulouse, avec 20 000 emplois directs et 8 000 emplois en sous-traitance.

 

  • Viticulture
    • Bordeaux est considérée comme la capitale mondiale du vin. À proximité de la ville, un vignoble important produit de nombreux vins, dont certains parmi les plus prestigieux du monde. On décompte autour de Bordeaux 14 000 producteurs de vin, plus de 115 000 ha de vigne, 400 négociants et un chiffre d’affaires de 14,5 milliards d’euros. La production annuelle est de 700 millions de bouteilles.

 

  • Industrie
    • Bordeaux est aussi une ville industrielle. L’industrie emploie 28 000 salariés, le constructeur automobile américain Ford Aquitaine Industrie étant le premier employeur industriel aquitain. La ville abrite aussi une usine de fabrication de pneus du groupe Michelin.

 

  • Maritime
    • La ville de Bordeaux a une activité portuaire importante. En effet, le grand port maritime de Bordeaux accueille chaque année 1 600 navires et traite environ neuf millions de tonnes de marchandises (dont 4,1 millions de tonnes d’hydrocarbures). Le grand port maritime de Bordeaux accueille des navires rouliers spécialement conçus pour le transport des éléments de l’Airbus A380 en transit vers Toulouse.

 

  • Secteur tertiaire
    • Le secteur tertiaire reste dominant à Bordeaux : il représente environ 80 % du total de la population active, dont 4 % pour l’activité financière (180 établissements bancaires), ce qui place Bordeaux à la quatrième place bancaire française.

 

  • Mise en réseau d’entreprises innovantes
    • L’agglomération bordelaise est la 1ère région de France pour la part budgétaire consacrée à la recherche et à l’innovation par habitant, et la 2ème pour le nombre de structures de diffusion technologique labellisées. La ville instaure de multiples espaces dédiés aux activités porteuses de développement : la zone franche urbaine de la Bastide et le pôle touristique du Lac, Bordeaux Euratlantique – futur centre d’Affaires et quartier-laboratoire de la ville de demain, le pôle d’éco-créativité Darwin…
    • Les grands clusters (aéronautique, lasers, construction, bois/papier, santé, technologies nouvelles…) sont également présents à Bordeaux.

 

  • Pôles de compétitivité
    • Bordeaux dispose de 4 pôles de compétitivité : pôle Laser (dédié aux technologies innovantes liées à l’optique), pôle aéronautique, pôle Avenia (seul pôle éco-technologique de France), et pôle pin maritime (filière bois-papier).

 

  • Accessibilité ferroviaire et aéroportuaire
    • La gare de Bordeaux-Saint-Jean est la plus grande gare ferroviaire de la région Aquitaine, à 3 h de Paris, temps de parcours devant être ramené à 2 h après la mise en service de la LGV Sud Europe Atlantique prévue pour 2017.
    • L’aéroport de Bordeaux – Mérignac est un aéroport international français situé à 12 km à l’ouest de Bordeaux dans le département de la Gironde et la région Aquitaine. L’aéroport sert de base pour les compagnies aériennes Air France et Volotea. Il dessert principalement des destinations métropolitaines, européennes ainsi que des destinations nord-africaines. Il a accueilli près de 5 millions de passagers en 2014 et est ainsi le sixième aéroport français en termes de passagers.

Chiffres clés – critères de dynamisme économique :

  • Points positifs :
    • Evolution de la population : 241 287, soit une augmentation de 2,6%.
    • Evolution du nombre d’emplois : entre 2007 et 2012, augmentation de 1,2%.
    • Evolution du nombre de cadres : entre 2007 et 2012, le nombre de cadres a augmenté de 2 points (passant de 13,1% de la totalité des actifs à 15,1%).
    • Salaire net horaire moyen : 14,1€ en 2012
    • Solde migratoire (nouveaux habitants par an) : en 2012, 26 862 personnes résidant à Strasbourg avaient un lieu de résidence hors de la commune un an auparavant, dont 11 462 dans une autre région.
    • Nombre d’entreprises : 20 612 en janvier 2013
    • Nombre d’entreprises créées en 1 an : 3 905 en 2013, soit une augmentation de 7,6% par rapport à 2012.
  • Pas de point négatif

 

Grandes entreprises

Sont notamment implantées à Bordeaux et ses environs les entreprises Dassault, Safran (l’ancienne Snecma), Airbus Group et Thales. Sont aussi présentes la pétrochimie et l’industrie pharmaceutique (Sanofi-Aventis), ainsi que l’industrie agroalimentaire, notamment la société LU.

 

Mauvaises nouvelles

Actuellement, le vignoble bordelais connaît une relative crise en raison de la concurrence internationale et de la baisse des prix. Ces dernières années, le nombre de producteurs a diminué de façon significative.

 

L’avis de la presse

Selon le palmarès 2014 de l’institut Great Place to Work, Bordeaux est la ville la plus attractive selon les salariés français.

 

Bordeaux au XXè siècle

Première Guerre Mondiale

Pendant la Première Guerre mondiale, la ville connaît alors une certaine prospérité grâce aux usines d’armement. Après la guerre, la ville se voit transformée : construction de nouveaux équipements, modernisation,… Ainsi, la municipalité adopte en 1930 un vaste programme d’urbanisation, qui a pour objectif d’engager des grands travaux afin d’atténuer les conséquences de la crise de 1929. La ville dispose alors de nouveaux équipements publics, comme la nouvelle Bourse du travail, la piscine Judaïque, le stade Lescure ou encore le centre de tri postal Saint-Jean.

 

Deuxième Guerre Mondiale – Reconstruction

Les Allemands quittent Bordeaux le 28 août 1944 après avoir coulé de nombreux bateaux dans le fleuve pour empêcher toute remontée de la Garonne par les troupes Alliées. Le déblocage de l’accès prit plusieurs années et encore aujourd’hui, des restes d’épaves sont toujours visibles à marée basse.

 

Bordeaux au XIXè siècle

Industrialisation

Au milieu du XIXè, Bordeaux reste principalement tournée vers le commerce avec l’Afrique. Il faudra attendre la fin du siècle pour que la ville s’industrialise, notamment avec des entreprises chimiques, métallurgiques, alimentaires et des huileries.

 

Urbanisation, équipements et administration

Au cours du XIXè siècle, des boulevards sont créés tandis que de vieux quartiers sont démolis. Par ailleurs, le Pont de pierre est construit sous Napoléon Ier. D’autre part, le premier système d’adduction d’eau de Bordeaux est inauguré en 1858.

 

Chemin de fer et tramway

Le 7 mai 1841, la première ligne de chemin de fer est ouverte entre Bordeaux et la Teste. Les trains partent alors de la première gare de Bordeaux, la gare Bordeaux-Ségur située rive gauche. En 1852, la ligne entre Bordeaux et Angoulême est ouverte permettant de relier Bordeaux à Paris. En 1855, la gare Saint-Jean est construite, ainsi que la voie ferrée de ceinture et la gare du Médoc (plus tard gare Saint-Louis puis Gare de Ravezies). En 1880, la première ligne de tramway de Bordeaux, avec traction hippomobile, est inaugurée. La première ligne électrique sera quant à elle inaugurée en 1900.