AccueilEnjeux institutionnelsMon combat pour Paris, Anne Hidalgo – Analyse critique

Mon combat pour Paris, Anne Hidalgo – Analyse critique

Paru le 24 mai 2013 | Publié dans Enjeux institutionnels

Le livre :

Mon combat pour Paris, Anne Hidalgo
Paru aux éditions Flammarion en Avril 2013
Se procurer le livre

Qui est l’auteur ?

Anne Hidalgo est la candidate socialiste à Paris pour les municipales de 2014. Elle est élue à Paris en 2001 puis en 2008 sur la liste de Bertrand Delanoë et est aujourd’hui première adjointe de celui-ci en charge de l’architecture et de l’urbanisme.

 

Quel est le sujet ?

Anne Hidalgo entend dresser le portrait idéal de sa ville, Paris. Le livre arrive comme un pré-projet avant le programme de 2014. La candidate entend y répondre aux grands débats et grandes controverses que se pose aujourd’hui la capitale. Le livre est écrit sur un ton très personnel et est structuré en réponses à des grandes questions : Qui a le droit de vivre à Paris ?, Qui décide ?, Comment agir dans une économie mondialisée,…

 

Ce qui est convaincant

La description du Paris idéal de la candidate est assez convaincante. Ce portrait est jalonné de références à la chanson française et à des scènes de grands films qui montrent la grandeur de la ville. L’ambition d’Anne Hidalgo est tournée vers l’international : assumer le statut de ville-monde, donner les pleins moyens au Grand Paris et faire de Paris une ville durable avec pour priorité la jeunesse et l’innovation. La candidate y tacle la droite sur la gestion d’avant 2001 qualifiée de conservatrice et antisociale. Les grandes lignes de rupture avec la droite sont celles du logement et des mœurs. Candidate résolument féministe, Hidalgo proclame : « la fin du modèle du mâle politique dominant ». Le logement social est la voie par laquelle Anne Hidalgo défend le bilan de Bertrand Delanoë dans la continuité duquel elle souhaite s’inscrire. Un urbanisme dense, moins de voitures en ville et une place importante au logement social semblent être les axes de campagne d’Anne Hidalgo.

 

Ce qui est moins convaincant

Le livre est une déclaration d’amour à Paris. Il se révèle cependant un peu court concernant les propositions à dix mois des municipales. La référence au film Minuit à Paris de Woody Allen en fin d’ouvrage est finalement révélatrice de la faiblesse principale du livre. Très attachée à une image poétique et idéale de la capitale, Anne Hidalgo semble sous estimer les moyens à mettre en œuvre pour préserver un dynamisme économique au sein d’une économie mondialisée. La partie économique centrée sur les apports positifs de l’économie sociale et solidaire est peu convaincante surtout dans un contexte de compétition fiscale généralisée. Le combat pour la capitale impliquera de répondre à la question du « comment ? ». Comment préserver le statut et l’image idéale de Paris dans le monde ? Comment rendre ce portrait idéal de la capitale accessible? Il faudra aussi s’assurer que ce portrait ouvert sur le monde et très romancé convainque la majorité des parisiens dans un contexte de crise.

 

Cédric Masera